• A la recherche du nouveau président : Marine

    Marine, Marine, Marine

    Tu es brillante, intelligente, habile politicienne, mais…

    Mais tu as un problème !

    Comment te dire ça ?

    Ton père était (et est toujours d’ailleurs) l’exemple en France et en Europe, du politicien vulgaire, ordurier, antisémite et raciste ! Son racisme est primaire et viscéral, ses propos toujours vulgaires, ses ricanements toujours odieux !

    On devrait te savoir gré de l’avoir éjecté de son propre parti et d’avoir donné à celui-ci une façade et un contenu plus conforme à la décence et à l’histoire démocratique de ce pays, mais... mais il y a un malaise.

     

    Un malaise par exemple quand tu dis que les juifs de France peuvent compter sur toi pour les protéger, que le Front National est leur bouclier…

     

    Et là, on commence à comprendre que, papa ayant longuement labouré le terrain, toi tu penses pouvoir cueillir les fruits de son travail sans trop te salir les mains ! Tu crois pouvoir dire sans être contredite "je ne suis pas raciste", mais tu sais, comme tout le monde, que quand un connard dans ce pays crie "sale nègre", il est dans ton camp, dans votre camp, à ton père et à toi ! Tu peux essayer de faire une visite officielle en Israël pour dire tout le bien que tu penses des habitants de ce pays, mais tu sais que chaque fois que quelqu’un crie dans ce pays "sale juif, sale youpin" il ajoute en général " vive le Pen" ! Pas "vive Jean-Marie le Pen", non ! "Vive le Pen" tout court car il sait que, quoi tu dises, il n’y a pas, sur ce point, de divergences fondamentales entre ton père, ta nièce et toi ! Et ton père a beau avoir été serrer les mains de Saddam Hussein, si on entend les mots "bicot" ou "bougnoule" on sait qu’on a affaire à des sympathisants ou à des militants du Front national !

     

    Un malaise aussi parce que ton programme économique, patchwork de ce qui se fait de plus démago à droite et à gauche, est absurde. Et c’est la preuve que, pour toi, l’économie, ce n’est pas vraiment important, car tu sais que ce n’est pas pour ça qu’on vote pour toi. Celui qui vote Front National ou qui vote Le Pen (père et fille), tu le sais bien, se fout de tes propositions économiques, il veut juste savoir ce que tu vas faire des étrangers en situation irrégulière (ou régulière aussi d’ailleurs), des Arabes et des juifs !

     

    Voilà pourquoi, pour moi, tu n’as pas ta place parmi ceux que j’ai envie de garder pour le tour suivant. On pourrait finasser et chipoter pendant des jours et des nuits sur différents aspects de ton programme, sur ton attrait pour la valse viennoise (valse de Strauss sans Kahn, hi hi hi ricane ton père), sur ton refus de la viande halal seulement en raison de la souffrance animale qu’elle génère, sur ton opposition à l’avortement seulement s’il est pratiqué pour des raisons "de confort" (ben voyons, c'est le loisir favori de certaines femmes !), mais l’essentiel n’est pas là ! Ton problème est que ton père a créé un parti d'extrême-droite, raciste, antisémite, pro-apartheid, partisan de l’Algérie Française, admirateur de tenants américains de la suprématie blanche, ennemi juré du Général de Gaulle… Et même si tu as réussi à te débarrasser du côté ordurier, du côté "je ricane, satisfait de moi-même, en faisant une blague sur juifs et les fours crématoires", ton, lui, parti a gardé tout le reste et les militants qui vont avec !

    Un des responsables de ton parti a déclaré récemment, sans être démenti, que Pierre Mendès France avait trahi la France deux fois, une première fois en passant à la résistance pendant la guerre, une deuxième fois en négociant l’indépendance de l’Indochine. Lui aussi, est le Front National.

    Tu as certes pris tes distances avec le vieillard sénile dont les éructations devenaient gênantes pour toi, mais tu n’es pas en rupture de ban avec ta famille ! Tu es l’héritière du gros beauf raciste et haineux qu’est ton père !

     

    Voilà pourquoi, pour ce qui me concerne, je ne te garderai pas pour le tour suivant.

     

    « Audit philharmoniqueLe pape se rebiffe »