• Crevette sauce piquante

    Restaurant chinois New Pekin

    -  Bonjour Lisa, tu m'inquiètes un peu... c'est quoi, ce truc super important que tu as à me dire ?

    -  Je vais te le dire, mon pote ! Assied-toi pour bien m'écouter !

    -  Ok ! voilà ! Je t'écoute ! Je suis toute ouïe !

    -  Eh bien, voilà ! je voulais te dire que tu m'as traitée comme une pute ! Eh bien tu vas payer le prix d'une pute !

    -  ??!!! ça veut dire quoi ça ? Je ne comprends rien à ce que tu racontes !

    -  Tu comprends très bien, mon vieux !!! Pendant trois mois, tu as couché avec moi quand tu en avais envie et quand tu en as eu marre tu as cessé purement et simplement de me donner des nouvelles !

    -  Mais... Lisa... !

    -  Ta gueule ! écoute-moi ! Je me suis renseignée : une pute de luxe pour l'après-midi c'est 2 000 balles et on a couché 12 fois ensemble ! Tu me donnes 24 000 balles ou je raconte tout à ta femme !

    -  Mais enfin Lisa... ! Tu deviens folle ? Tu es mariée toi aussi, je te signale ! Et tu as deux enfants... !

    -  J'en ai rien à foutre ! Tu vas casquer ou je dis tout à ta femme !

    -  Lisa... ! Lisa... écoute-moi...!  Je ne t'ai jamais prise pour une pute, enfin ! Nous sommes mariés tous les deux ! Nous avons eu une aventure ! Tout ça c'était des moments de bonheur volés à nos vies bien réglées, c'est tout ! Et je t'assure que j'ai beaucoup de respect pour toi !

    -  Arrête avec ton boniment, mon bonhomme, ça ne marche plus ! Pas avec moi, en tout cas ! Moi, j'en ai marre d'être toujours le dindon de la farce ! Je vais gâcher ton petit bonheur tranquille ! Je vais faire exploser ton petit couple idéal, ta petite famille parfaite ! Hhhmmm, je m'en réjouis d'avance !

    -  Lisa, essaie de te calmer et écoute-moi...

    -  Aaahhh! Il chie dans son froc, le petit monsieur...! il a peur, le baratineur ...! mais je suis très calme, détrompe-toi ! Je n'ai même jamais été aussi calme depuis longtemps, je crois... !

    -  Lisa, c'est ta vie que tu vas gâcher, pas la mienne... Ton mari est...?

    -  J'en ai rien à foutre, je t'ai dit ! Tu vas payer, mon gars, ou je balance tout à ta femme !

    -  Lisa, ça fait plus d'un an que je suis séparé de ma femme ! Ca fait deux ans qu'on se déchire ! Ca fait très longtemps que ma vie de famille n'a plus rien à voir avec "la petite maison dans la prairie" !

    -  Va te faire foutre ! Je n'en crois pas un mot ! Quand je téléphonais chez toi, tu étais super inquiet ! Tu me prends pour une conne ou quoi ?

    -  Lisa, calme-toi ! On habite encore ensemble pour les enfants mais on n'est plus ensemble ! Si tu veux je l'appelle tout de suite, je lui explique la situation et je te la passe ! Tu veux que je le fasse ?

    -  C'est pas vrai...?! Tu es vraiment un salopard de première...! Pourquoi tu ne me l'aurais pas dit... ?

    -  ben, je sais pas, moi... j'avais pas envie de parler de ça...  peut-être pour être comme toi : marié,  sans problème... Tu sais ? il n'y aurait jamais eu cette complicité, cette amitié entre nous, autrement !

    -  Cette amitié...?!  En fait, tu ne m'as jamais aimé... C'est ce que je disais, tu m'as prise pour une pute...

    -  Mais toi non plus Lisa, tu ne m'as jamais aimé ! Tu as passé ton temps à me raconter ta grande histoire d'amour...

    -  Ben toi aussi, tu me parlais de ta pouffiasse

    -  oui mais pour moi, c'était un souvenir ! Je n'ai jamais fait de recherches pour la retrouver ! Toi tu as payé un détective pour retrouver son adresse !

    -  Non, j'ai fini avec ça ! C’était bidon tout ça !

    -  Tu as bien fait car ça n’aurait abouti qu'à... attends...! Oh c'est pas possible...! Tu l'as retrouvé, c'est ça, hein...? Tu as retrouvé son adresse et tu as pu prendre contact avec lui ?

    -  Fous moi la paix ! C’est pas de ça qu'on parle !

    -  ah, salooope ! Tu as repris contact avec lui, ça n'a pas marché et tu viens te faire les nerfs sur moi... !!! Alors là j'en reviens pas...! Tu as couché avec lui ?

    -  Fous-moi la paix, merde ! qu'est-ce que t'en a à foutre ? tu es mon mec ? j'ai des comptes à te rendre ?

    -  Ben, je suis un minimum concerné quand même, puisque tu voulais me faire payer pour lui !

    -  En fait, tu sais quoi ?

    -  dis-moi

    -  Je crois que, toi aussi, tu es trop couilles molles, trop Bisounours pour moi ! Si on m'avait fait un chantage comme le mien, ça fait longtemps que j'aurais balancé le plat de crevettes sauce piquante à la gueule du maître-chanteur !

    -  Ouais... si tu avais été amoureuse de lui ! Sinon, tu aurais tenté de le calmer et de lui expliquer, comme j'ai fait avec toi !

    -  Miaaouu ! Tu retombes toujours sur tes pattes, comme une gonzesse ! j'ai horreur des mecs comme ça ! Tu ne veux plus de tes crevettes ? Je peux te les piquer ?

    - Oui oui, vas-y... Tout cela m'a coupé l'appétit...!

    -  Hé bien , moi ça m'a donné une faim d'ogre au contraire ! Cool, man! Relax ! Y a pas mort d'homme !

    « L'infidélité féminineInfidélité féminine : charge affective »