• L'absence d'autorité illustrée

    Quand je pense à ce pauvre Hollande, je me demande parfois comment on peut s'entendre reprocher à longueur de journée de manquer d'autorité et ne rien faire pour corriger cette image. 

    Le problème est, je crois, qu'il y a de nombreuses façons d'acquérir, à son corps défendant, cette réputation et qu'une fois acquise, il est très difficile de s'en débarrasser. C'est comme les sables mouvants, plus on tente de s'en sortir et plus on s'enfonce. Examinons le problème à travers deux exemples de la vie quotidienne :

    1) premier cas : on vous somme de faire preuve d'autorité 

    Là, c'est la négation même de votre autorité ! Exemple : votre épouse vient d'engueuler les enfants, et à la fin du speech, elle se tourne vers vous et vous dit  sur un ton excédé : "mais réagis enfin ! C’est toi le chef de famille ! Fais montre d'autorité, dis-leur quelque chose !" 

    Là vous êtes pris au piège : 

    - Ou bien vous obtempérez et, aux yeux des enfants, vous avez l'air d'avoir exécuté un ordre venu d'en haut, d'avoir appliqué une directive donnée par l'autorité supérieure ! 

    -Ou bien vous ne dites rien et, là,  vous avez l'air, aux yeux des enfants, d'une couille molle qui , certes est de leur côté, qui certes, est désolé pour eux,  mais qui n'ose pas affronter l'ire maternelle! 

    Dans les deux cas, question autorité, c'est mort !

     

    2) deuxième cas : vous entrez dans une discussion de beaufs

    En matière d'autorité et de conviction, les extrémistes auront toujours l'avantage sur vous.

    Vous vous êtes déjà retrouvé au sein d'une polémique entre votre voisin frontiste  et votre beau-frère mélenchoniste ?  Ah, eux, ils ont de l'autorité, c'est clair !  La preuve ? ils ont des opinions bien tranchées !  Ah on voit bien que ce sont des gens qui savent ce qu'ils veulent  et qui ne tournent pas autour du pot ! Ils s'invectivent, s'injurient, pour l'un les Arabes, les juifs, les nègres et autres rastaquouères sont tous à jeter à la mer. Pour l'autre au contraire, ils sont la chance et l'avenir de la France et d'ailleurs la France arrêterait de fonctionner sans eux ! 

    Si vous intervenez dans cette discussion, ce sera pour dire quoi ? Que les étrangers ont droit au respect et à la dignité, que l'immigration est nécessaire mais qu'elle pose aussi des problèmes qu'il faut  savoir regarder en face avec lucid... 

    "Mais ta gueule, toi ! Tu fais chier !" 

    Mais oui, personne ne vous laissera le temps de développer votre propos ! "t'as rien à dire sur le sujet alors tu nous sors des poncifs bien-pensants... tu sais pas ce que tu veux... tu veux plaire aux uns et aux autres, résultat : tu ne plais à personne..."

    Bref, vous avez, là encore, l'image d'un mec "bien-pensant" qui manque de conviction et d'autorité et qui ne veut se fâcher avec personne. 

     

     

    « Racisme, sous-racisme, sous-sous-racisme...Belle Europe ! »