• L'infidélité féminine

     Acte unique, scène unique

    Lieu : Commission d'orientation des âmes - Séance plénière

    Personnages (par ordre d'apparition) 
    - le greffier, personnage insignifiant
    - Méphisto, Maître des lieux et odieux personnage
    - Thérèse de Lisieux, sainte 
    - Christine Boutin, presque sainte
    - Lucifer, Gardien - réceptionniste de l'Enfer
    - Carlus, pauvre hère

    Le greffier: La commission, réunie ce jour en séance plénière, présidée par le sieur Mephistopheles dit Mephisto, a pour objet d'examiner le recours en appel du sieur Carlus contre la décision n°666 de la dite commission de l'orienter vers l'Enfer aux fins d'expier les fautes impardonnables qu'il a commis de son vivant. En conséquence de quoi...

    Méphisto : Bon, ça va, ta gueule, greffier de mes fesses! j'ai une soirée poker dans une heure, tu te magnes le cul, s'il te plait! donne-nous les noms des membres de la commission et leur accréditation qu'on puisse commencer ! 

    Le greffier : Pardon, monseigneur... eeuuhh...président! la commission est composée de mesdames Thérèse de Lisieux et Christine Boutin accréditées par le très haut et très grand ci-devant...

    Méphisto : et par Messaline et moi-même pour représenter les Forces du mal! La séance est ouverte et présidée par moi-même : alors, au sujet de quoi est-ce à propos ce dont il s'agit?

    Le greffier : Le sieur Carlus voudrait contester une décision de la commission, Monseigneur ! 

    Méphisto : Ah oui, je sais, un chieur de première, celui-là ! mais il me plait bien depuis qu'il a énervé les deux poufs représentant le très honoré, très puissant et très haut branleur de l'univers ! 

    Thérèse et Christine (se levant) : Oh! c'est un scandale ! Nous exigeons des excuses immédiates sinon nous quittons la commission

     Méphisto : Ok,Ok je vous présente mes excuses, mesdames et je vous demande de vous rasseoir... lentement s'il vous plait, car j'entend d'ici le bruit de grelot de vos boules de geisha!

     Christine : ooohhh... Monsieur Méphisto... je suis outrée par votre grossièreté!

     Méphisto: Bon, continuons! je lis que le sieur Carlus a choisi de présenter lui-même sa requête en se faisant assister, au besoin, du sieur Lucifer ! Salut, Lucif! ça boume? la petite vierge que tu devais me préparer est prête?  

     Lucifer : Elle se languit déjà de toi, Méphi! 

     Méphisto : Parfait! Bon, Carlus, tu as la parole et nous te serions infiniment reconnaissant de nous la faire brève, s'il te plait!

     Carlus : Merci monsieur le président ! Mesdames et messieurs les membres de cette honorable commission, je viens aujourd'hui devant vous pour demander réparation d'une horrible injustice commise à mon endroit. Votre commission, à la suite de ce qui ne peut être qu'un terrible malentendu, a interprété un de mes propos dans un sens contraire à celui que je voulais lui donner et je...

    Méphisto : Bon, c'est bien ce que je craignais, Carlus, tu ne sais pas faire court! alors je vais le faire à ta place ! Tu as dit en gros qu'une femme qui trompe son mari est une salope alors qu' un mec qui trompe sa femme n'a rien fait de grave ! Bon, je crois que c'est une vérité de bon sens et je demande aux membres de cette vénérable commission de voter l'acquittement.

    Thérèse : Oh c'est un scandale !

    Christine : les flammes éternelles de l'enfer, voilà le châtiment que cela mérite !

    Carlus : Non, non ! s'il vous plait ! je n'ai jamais dit cela ! Ce que j'ai dit est totalement différent : j'ai dit que la charge affective mise dans une relation amoureuse n'était pas toujours aussi importante chez les hommes que chez les femmes et qu'en conséquence...

    Méphisto : Excuse-moi, Carlus! C'est quoi cette histoire de charge affective ?

    Carlus : Euuhh... comment dire...? C'est en quelque sorte...

    Méphisto : (se tournant vers Lucifer)

    Dis-moi, Lucif, la petite possède une charge affective ?

    Lucifer : Mieux que ça, Méphi! Une charge explosive! Elle n'attend que ta mèche...!

    Méphisto : Parfait ! Allez, on t'écoute, Carlus!

    Carlus : Je voudrais dire au préalable que je crois que les femmes sont les égales des hommes. Je le précise notamment à l'attention des membres féminins de la commission et...

     Méphisto : C'est ça! passe leur de la pommade, Carlus! A leur âge, elles adorent cela!

     Carlus : ...et je suis prêt, sur ce point, à passer mon âme au détecteur de mensonge!

    Méphisto : c'est déjà fait, Carlus, continue !

     Carlus : Mais égales ne veut pas dire identiques! Il y a un certain nombre de domaines où nos sensibilités diffèrent ! Pour prendre l'exemple de l'amour...

     Méphisto : Sois clair, Carlus, c'est bien la baise que tu appelles amour, là ? Appelons une chatte une chatte !

     Carlus : Euuhh... oui, si on veut ! donc pour prendre l'exemple du sexe, les  femmes mettent souvent beaucoup de sentiment, d'affection dans une relation sexuelle même illégitime, même de courte durée.

    Méphisto : Tu as 3 minutes pour présenter tes conclusions

    Carlus : C'est donc pour cela, Monsieur le président, mesdames et messieurs de cette honorable commission, que j'en arrivais à la conclusion que lorsqu'une femme trompe son mari, il y beaucoup de chances pour qu'elle ne soit plus amoureuse de lui ! Alors qu'une telle conclusion est beaucoup moins évidente pour les hommes.

    Méphisto : 30 secondes

    Carlus : Il ne s'agit pas de morale ! l'homme et la femme adultères sont aussi fautifs l'un que l'autre! je dis seulement qu'il y a plus des chances que l'une soit amoureuse de son amant que l'autre de sa maîtresse. Je ne dis donc pas qu'elles sont des salopes, ni qu'elles sont plus fautives que les hommes, je dis au contraire que la femme adultère est une femme amoureuse... amoureuse de son amant ! Et donc que l'infidélité féminine est plus fatale pour le couple légitime que celle des hommes. 

     Méphisto : Merci, mon cher Carlus! Lucifer, tu as vérifié le scanner cérébral ? Il a été sincère?

     Lucifer : parfaitement sincère, Président Méphisto !

     Méphisto : des remarques, mesdames ? 

     Thérèse : je voudrais dire qu’il est trop facile de trouver des différences entre les hommes et les femmes qui sont toujours à l'avantage des hommes...

    Méphisto : Eh oh ! On fait la guerre, nous, pendant que vous restez planquées dans vos chaumières! Faut pas pousser, quand même ! En plus il parait que vous jouissez dix à quinze fois plus intensément que nous !

    Thérèse : ah oui, Monsieur Méphisto, la guerre, le sexe! vous ne savez faire que ça...!

    Carlus : je voudrais dire, mesdames, que je n'approuve pas cette remarque du Président...

    Méphisto : Bref ! Christine, un mot avant de passer au vote? 

    Christine : Non, Monsieur Méphisto, rien à ajouter à ce qu'à dit Thérèse !

    Méphisto : Messaline, ton verdict ? Où est-elle, encore ? elle dort ? Pffttt... C'est vrai qu'elle a passé sa nuit dans une orgie monstrueuse hier soir ! Si je vous disais qui j'ai vu là...! Ah ça, mon brave Carlus, elle, on ne peut pas dire qu'elle mette beaucoup de sentiments dans ses partouzes, la Messaline! 

    Carlus : Les femmes comme Messaline sont rares, Président

    Méphisto : Allez on vote à mains levés! Qui est d'accord pour envoyer Carlus au paradis ? Deux voix contre: celles du paradis, deux voix pour: celles de l'enfer! En cas d'égalité, la voix du président est prépondérante! Mon cher Carlus, tu vas au paradis!

    Carlus : Ouf ! Merci Président

    Méphisto : Oh et puis...je vais même faire mieux ! Pourquoi tu irais te faire chier là-bas, alors qu'ils ne veulent pas de toi ? Allez je suis dans un bon jour! En vertu des pouvoirs que je me suis conféré, je te renvoie sur Terre! En échange, tu m'expliqueras, avant de t'en aller, cette histoire de charge affective ! Je crois que j'ai jamais essayé ça avec une meuf !

     

    « Exclusion et partageCrevette sauce piquante »