• Un taxi pour Beyrouth

    A Beyrouth, si un chauffeur de taxi n’a aucun signe distinctif dans sa voiture, il est musulman. S’il est chrétien, il y a une croix accrochée au rétroviseur ou une image du christ ou d’un saint collée sur le tableau de bord.
    Le nôtre est chrétien de façon ostentatoire. Il s’adresse à ma compagne (en arabe, elle me traduira une fois arrivés à l’hôtel) :
    - Excusez-moi, Madame, je vous ai entendue parler. Votre ami est Français, n’est-ce pas ?

    Elle hésite quelques secondes. Une autre particularité de certains chauffeurs de taxi beyrouthins est d’appliquer une "surtaxe touriste" au devis initial.


    - Oui, en effet, finit-elle par répondre

    Le type s’emporte immédiatement

    Alors, Madame, excusez-moi d’être franc mais il faut absolument que je vous dise que les Français sont un peuple d’imbéciles et des crétins et qu’ils vont finir comme nous…!

    Comme nous, je vous dis ! Comme si l’expérience des uns ne servait à rien ! Un grand pays, la France autrefois ! Mais aujourd’hui un peuple de sourds-muets aveugles, je vous le dis sans détour, Madame !

    Vous savez ce qu'ils font aujourd'hui au lieu d’étudier ce que nous sommes devenus ? Je vais vous le dire , Madame ! Leur seul souci est de savoir si la musique française est bien diffusée sur les chaînes de la télévision libanaise ! Mais c’est quoi la musique française aujourd’hui, Madame ? C’est des Français, les types qu’on voit chanter sur les chaînes françaises ?

    Les Français vont finir comme nous, je vous le dis, Madame ! Comme nous, obligés de négocier chaque article de loi, chaque décret, chaque arrêté municipal pour vérifier s’ils sont bien conformes à la Charia !

    Vous savez, Madame ? Nous aussi, on avait besoin de main-d’œuvre au départ ! Nous aussi nos jeunes refusaient les travaux pénibles et mal payés ! Alors, on les a fait venir, Madame ! Juste pour bosser sur les innombrables chantiers de constructions qui fleurissaient dans tout le pays ! Avec l’idée qu’une fois les chantiers terminés, ils retourneraient chez eux ! Tu parles ! Le Liban était devenu chez eux !  En moins de vingt ans, nous étions devenus minoritaires ! Et aujourd’hui, c’est eux qui parlent en notre nom !

    Pour les réfugiés, idem ! Regardez comme vous vous êtes fait avoir, en Europe : Vous avez décidé d’accueillir les chrétiens orientaux victimes de persécution ! Qui s’est présenté à vos portes ? 10 % de chrétiens, 90 % de musulmans ! Et la charia en vigueur dans les foyers de réfugiés… en attendant de l’être dans le reste des pays qui les ont accueillis…!

    Non, moi je vous le dis, Madame, c’est pas… Ah voilà, nous sommes arrivés. Oui, 22 500 lires… Oui ça fait 15 dollars, c’est ça ! Merci,  Choukrane ! Au revoir !


    Ps : il va de soi que l'auteur du blog ne fait que rapporter, sans les cautionner, ces propos qui, s'ils étaient prononcés en France, seraient susceptibles de tomber sous le coup des lois réprimant le racisme, la discrimination, l'islamophobie et l'incitation à la haine.







    « Le dernier qui partContre l'austérité »