• C'était le temps des grandes décisions

    A la façon de... (je m'essaie au pastiche)

     

    Et quand vint le temps des grandes décisions et des grandes projections, tous se présentèrent à la face des hommes.

    Il y avait les  grands Protestataires, les objecteurs et les ligueurs, le maître des insoumis et des rebelles, les doctrinaires et dissidents de tous canaux et de toutes obédiences ;

    Se présentèrent les faux précurseurs et les vrais censeurs, les tenants du bruit et de la fureur et ceux de la pureté virginale de la race,  tous de triste mémoire  dans les songes des humains car dans la mémoire de l'homme coulaient encore des torrents de sang

     

    Puis arriva le grand Modérateur – homme du Nord et d'ailleurs, venu d'ici et de là-bas, homme du Milieu et du Centre porté par la Fortune - tête haute et  et talons bas, costume cintré doublé satin,

    et le sourire en coin aux portes du pouvoir: «  Que l’on ménage, sur la Rotonde, le vin nouveau pour nos amis, et pour les filles aux tresses nouées, le kir royal  aux lèvres ingénues et la joie jusqu'aux grandes rues droites menant au palais… »

     

    Saint John Carlus

    « De chaque côté de l'AtlantiqueMonologue d’abstentionniste »