•  1897. Première scène de nu de l'histoire du cinéma.

     

     


  •  

    On a tous entendu parler depuis quelques années du langage "précieux ridicule" des pédagogues de l’Education Nationale. Mais, moi, comme je lis en diagonale, j’ai toujours pensé que les exemples donnés étaient des moqueries, des inventions de journalistes pour faire rire.

    Eh bien, je découvre aujourd’hui dans le Monde et le Figaro qu’il n’en est rien et qu’un ballon est vraiment désigné comme un "référentiel bondissant" et que nager c’est "traverser l’eau en équilibre horizontal".

    Les quelques exemples donnés prouvent bien que le ridicule n’a aucune limite et que ces "pédagogues" n’ont pas la moindre notion ni du ridicule, ni de bon sens, ni de l’élégance  de la langue française.

     

    Quelques exemples qui ressemblent beaucoup à des perles du Bac. Attention, il ne s'agit pas de définition !  Non, pour dire par exemple "il faut favoriser le badminton " ils disent "il convient de favoriser les activités duelles de débat médiées par un volant".

     

    - Référentiel bondissant : ballon

    - Milieu aquatique profond standardisé : piscine

    - Remédiation : tentative de régler un problème

    - Productions écrites : textes

    - Activité duelle de débat médiée par un volant : badminton (ma préférée)

    - Activité de déplacement d’un support flottant sur un fluide : canoë-kayak

    - Outil scripteur : crayon, stylo

    - Créer de la vitesse : courir

    - Traverser l’eau en équilibre horizontal : nager

    - "maîtriser le geste graphomoteur et automatiser progressivement le tracé normé des lettres"  = apprendre à écrire !!!

    _____________________________________________________

     

    PS :

    Regis Debray propose (ironiquement) pour "Parents d’élèves" : "géniteurs d’apprenants"

     

    Pour ma part, je propose la contribution "progénitures de péripatéticiennes tentant de créer un jargon connu d'eux seuls afin de préserver leur pré carré "

     

     

     

     

     


  •  

    - La présidente de la commission des Lois, Yaël Braun-Pivet, a demandé le 5 juillet qu'on accélère les débats pour qu'elle puisse aller déjeuner avec son fils qui venait d'obtenir le bac avec mention très bien.

    - De nouveaux élus quittent la buvette sans payer, pensant que les consommations sont gratuites.

    - Yaël Braun-Pivet, encore elle, interpelle les députés par des "Mesdames, messieurs" au lieu du traditionnel "Chers collègues".

    - Un député LREM a lancé à Claude Bartolone, ex-président PS de l'Assemblée : "Vous ne savez pas ce que c'est d'être élu, vous, vous avez été nommé." Or le président de l'Assemblée est élu trois fois : par ses électeurs, par son groupe, puis par l'ensemble des députés.

    Source

     

    "Si quelque chose oppose le chef d'état-major des armées au président de la République, le chef d'état-major des armées change"  ( Emmanuel Macron)


  • Parmi les perles du Bac 2017 

    «Chacun voit le bonheur d'un œil différent, Causette mange du pain, Hitler tuait des Juifs tandis que d'autres mangent du chocolat dans leur lit»

    La diversité du bonheur, quoi !

     

    «Benoit Hamon avait une très bonne idée avec le « revenu universel », cela nous aurai permit de vivre sans aller travailler. Et c’est quand même la base du bonheur»

    Moi je lui aurais mis 20 car il a tout compris du mesure-phare de Hamon

     

    Et quelques autres perles à propos de Proust qui me font toujours rire

    « Je ne puis comprendre qu'un monsieur puisse employer trente pages à décrire comment il se retourne dans son lit avant de trouver le sommeil. » (Lettre de refus du directeur littéraire des éditions Ollendorff à Proust, 1912).

    Je ris mais je ne me moque pas, car j'aurais certainement pensé la même chose. 

     

     «Trois cents pages pour nous faire comprendre que Tutur encule Tatave, c'est trop.»  (Louis ferdinand Celine)

    Céline, quoi ! 

     

    « Trop de duchesses ! » André Gide 

    Il s'excusera platement quelques années plus tard

     






    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires